Edito du 10-09-2004 par TomLaMèche:


Ca faisait longtemps, il le fallait, ça devenait incontournable : des milliers de fans en furie l'ont réclamé !

Donc le voici, le fabuleux nouvel edito du Fabuleux site de TomLaMèche, votre serviteur et néanmoins invisible Webmaster de ce site aux milles et unes merveilles à faire réver les grands et les petits.

C'est que j'ai été pas mal occupé ces derniers temps, voyez vous, et que par conséquent, la vie du site bas de l'aile, un peu comme une mouette en période de sécheresse qui se serait perdu quelque part au fin fond d'un désert de mer gelée. Il se sent seul le site. Parfois, il pleure, triste et solitaire, et ses pleurs deviennent marée, marée d'emails et de messages qui rendent ma boite au lettre inutilisable... Des milliers, des millions, des tetra-octet de messages divers et variés, tous m'invitant à continuer ce combat de tous les jours, cet acharnement qui fut la gloire des premiers moment de vie de ce site : la Quête de la Perfection en matière de divertissements, de droleries, d'amusements intimes, de joies, d'extases et d'émotions.

Et les propositions qui me sont faites ne sont pas dénuées d'interets : on me propose des médicaments par ci, des voyages par là, la découverte de la gallerie de photo d'une jeune artiste qui se met elle même en scène et m'invite à participer à ces instants créatifs, des moyens pour me faire gagner une fortune sans travailler ! Et dans toute les langues de tous les pays en plus ! Je ne savais pas que ce site était reconnu internationnalement ! Que de bonheur !

M'enfin, j'en parlais à un ami il y a peu, qui lui aussi a fait un petit site perso, mais ne rencontre pas ce succès phénoménal, et tenez vous bien : il me certifie que ce ne sont pas des messages de fans, mais des "spam" !

C'est fou comme la jalousie peut détruire une amitié...

Edito du 27-06-2004 par Marc Escayrol:


RENCONTRE

- Nous nous tutoyons ou nous nous vouvoyons?
- Tutoyons-nous; vous vouvoyez souvent?
- Je tutoie comme je vouvoie
- Moi, je me tue à tutoyer, mais tout me voue à vouvoyer
- Vous nous voyez nous vouvoyer?
- Nous voirons; je veux dire, nous verrons
- Tout à fait, toutefois tout nous fait nous tutoyer; d'ailleurs, qui
vous vouvoie?
- Mes parents, mais je ne les vois jamais.
- Ainsi, vos vieux vous vouvoient sans vous voir
- Et toi, qui te tutoie?
- Mon oncle, mais seulement chez moi
- Donc, ton tonton te tutoie sous ton toit
- Oui, mais mon neveu ne veut nous vouvoyer
- Et que faites-vous des dames?
- Tutoyons les veuves et vouvoyons les tantes
- Mais ma tante est veuve; elle vouvoie son toutou et tutoie sa voiture
- Vous n'aurez qu'à louvoyer, tantôt la tutoyer, tantôt la vouvoyer
- Et les nouveaux venus, les vouvoierons-nous?
- Je veux voir les nouveaux venus nous vouvoyer. Les nouveaux non
vouvoyants se verront renvoyés comme des voyous
- Et les non voyants?
- Les non voyants vouvoieront!
- Même au nouvel an? J'aimerais vous y voir, sous leur nombre les non
vouvoyants vont vous noyer
- Au nouvel an, votre dévoué n'envoie de voeux qu'aux vouvoyants non
dévoyés.
- Vous vous fourvoyez!
- Je ne me fourvoie pas, monsieur, mais je me fous de vous revoir!
- Alors, allez vous faire voir!

http://www.escayrol.com

Edito du 08-06-2004 par Tom Boom:


C'est encore moi qui m'y colle.
Voila que je me sens penaud.
Tom la meche vient de procréer !
Pas seul bien sur ! Hommage à la gente dame !
Ca explique le net ralentissement des nouveautés sur ce beau site. Que
voulez-vous, il faut l'avaler la pilule. On a l'esprit ailleurs. On se sent
autre. Il faut rassembler ses neurones en désordre. Ca chamboule
c't'histoire.
Ca explique aussi les bières. (Moi même, je m'étais fixé l'objectif d'avoir
un bide aussi volumineux que celui de ma miss, dans le même contexte. Y'a
pas de raison !)
Papa Tom, quand-est-ce que tu reviens, dis ?

C'est pas de sitôt.
Après les nuits et l'accaparement de la chose (toute merveille qu'elle
soit), il ne reste que peu d'énergie.

Néanmoins, j'aimerais bien une copie de la rubrique "BD éros" qui aurait le
nom de :
"Dessin Internauteros" qui permettrait de voir ce qu'inspire les auteurs de
BD à nos chers internautes.
Bientôt ma première contribution.(Pas interressé déjà le Tom_boom!)

Allez Tom ! Copie Colle ton truc et on n'en parle plus !

Et bon courage à vous deux.

Edito du 02-04-2004 par TomBoom:


Voila. Je ponds un EDITO pour Sieur Tom La Mèche.
Pourquoi ?
Parce que TLM aime la bière, les bons films et naviguer dans un périmètre de 500 m autour de chez lui (je ne parle même pas des filles!). Ca m'amène à la question existentielle : Pourquoi on fait un site internet ? Et puis pourquoi une fois qu'on l'a fait, on ne l'entretient pas ?
Parce que moi, Tom_boom, je vais au moins une fois par semaine sur ce site pour voir ce qu'il y a de nouveau, et c'est ça que j'attends d'un site :
qu'il soit ma feuille de choux hebdo, idéalement quotidienne !! Alors me voila. Je vais tenter de redonner sa flamme à cet excellent jeune homme, qui a été capable de monter techniquement un site sympa.
Inutile de répondre aux questions posées. Ca se résume à peu près à ça:
Au quotidien, nous sommes plutôt spectateurs. On regarde, on lit, on joue les voyeurs, on profite. Puis un jour, on se dit : Ces mecs qui font la matière dont je me régale sans rien foutre que les attendre, ils sont comme moi ! Alors, plein d'enthousiasme, on se lance dans THE projet de notre vie.
Wouhaa !! On va s'éclater! Ca va bouger! Admiration! Félicitations!
Reconnaissance!
Et on se met au taf.
Du beau boulot franchement, je suis fière de mon oeuvre. On le montre à tous le monde qui est vachement content. PHP, MySQL. C'est du travail de pro. Mise en page, ergonomie impec. Bon, il y a toujours des cons qui font des remarques du genre :
- Sympa. Quand-est-ce que tu va mettre quelque chose dedans ?
- Beau travail! Mais quels sont tes objectifs à longs termes.
Etc.... Puis, m....! Où est mon confort là-dedans ? J'ai fais ca pour m'amuser, voir si j'en était capable. J'suis pas journaliste. Puis j'en ai rien à F.... de ce que vous pensez.
Ben non. Monsieur TLM, vous avez créé un besoin, et maintenant les milliers de fan de ce site qui sont en manque, ils font quoi ?
Ils vont ailleurs et c'est dommage, foi de Tom_boom.
Suite à suivre dans la suite.

Edito du 20-02-2004 par Tom La Mèche:


Y a des gens qui pensent que les chats sont intelligents.
Certains pensent même qu'ils sont les détenteurs de secrets profonds et qu'ils peuvent vous poser des énigmes dans le désert à propos d'un homme à trois pattes.
Ben moi, je m'interroge. C'est que je suis un rationnel convaincu moi, un esprit scientifique comme on dit, je suis comme St Thomas, faut que je touche pour y croire. Bref, au départ je suis sceptique. Mais je doute. Petit à petit, je doute. C'est dingue. J'étais peinard, tranquillement installé dans ma certitude, à regarder mon chat faire des trucs débiles en pensant "il est con ce chat", et puis... le doute.
En fait, tout a commencé par un truc anodin. Un jour, mon chat, qui manifestement voue un amour incontrôlé pour le papier toilette, a réussi un tour de force ( pour une bête aussi stupide ) : tout à coup, il a su ouvrir la porte des toilettes ! Je sais pas vraiment comment il fait en fait, je l'ai jamais vu sauter sur la clenche ou un truc comme ça. Il doit avoir une technique plus subtile. Toujours est-il qu'il arrive à ouvrir la porte des toilettes. Bon, y a pas de quoi le qualifier de super futé non plus, hein, c'est juste une porte, mais quand même, ça m'a interloqué au moins 5 minutes, et du coup j'ai prêté un peu plus attention à ses faits et gestes.
Ben y a deux trois trucs bizarres. Par exemple, le matin en semaine, si je mets du temps à me lever, il me saute dessus, comme pour dire "hé ho, tu va être en retard !". Mais il fait pas ça le week-end ! Autre détail dans le genre : quand je regarde un film de Woody Allen, il vient sur mes genoux et fixe l'écran pendant tout le film, comme s'il comprenait. Mais il fait pas ça avec d'autres films. Il a ses goûts. Je crois qu'il se ballade sur le web aussi. Une fois, j'étais partie faire des courses en laissant l'ordinateur allumé. Quand je suis revenu, j'étais connecté sur internet, sur un chat. Bizarre. Et puis il chaparde aussi, et pas que de la bouffe. C'est un pickpocket. Il m'a déjà piqué mon portefeuille au moins trois fois. Je sais pas comment il fait. Et surtout, je me demande bien ce qu'il va pouvoir acheter avec les 20€ qu'il m'a pris. Peut être un bouquin. Il m'en pique des fois.
L'autre jour, je cherchais partout mon dictionnaire de mathématiques, ben je l'ai retrouvé dans sa litière ! Je crois qu'il lit au chiotte.

Edito du 22-11-2003 par Tom La Meche:


J'aimerais vous faire-part de quelque chose qui a de l'importance pour moi, d'une lutte de chaque jour, d'un combat, que dis-je d'un combat, d'une quête.
Car, il faut bien l'avouer, tout n'est pas rose dans notre vie de tous les jours, et certaines choses sont moins bonnes que d'autres, cela va sans dire. Il me parait donc important, afin de commencer cette lourde tache qui consiste à tenter de débuter un travail qui permettrait, à plus ou moins long terme, d'entamer une ébauche de solution, de bien me faire comprendre sur ce point.
C'est le pourquoi de cet edito, qui je l'espère portera ces fruits et laissera dans vos esprits une empreinte indélébile, une graine de conscience qui mûrira et vous amènera peut être à influer sur ce qui me tracasse aujourd'hui. Car parfois, la trace laissée par les paroles, qui s'envolent, comme chacun le sait, disparaît, au profit d'un sentiment proche du vide, de l'oubli, et c'est précisément cela que j'aimerais vous éviter, à vous qui me lisez.
Or donc, voici la raison profonde de mon émoi, et je souhaite que vous soyez attentif, que vous preniez bien acte de mon geste, de mes paroles : je veux pousser un cri de détresse, un hurlement, comme un loup à la lune un soir de rage de dent, car aujourd'hui, il m'est arrivé une chose terrible.
En effet, sur un site internet dont je tairais l'adresse, mon esprit s'est égaré sur la lecture d'un texte irrationnel, engendré par un esprit absurde et probablement malade.
Je veux lutter contre ces gens qui parlent pour ne rien dire, qui tergiversent sans fin sur un sujet inutile, capable après chaque virgule, chaque signe de ponctuation, de surenchérir dans un phrasé qui nous entraîne inéluctablement vers le non-sens.
Soyons rationnel.

Edito du 21-10-2003 par Alex:


Jedi Academy

Le voici ! Enfin sorti ! On peut dire qu’elle aura été attendue la suite de Jedi Knight 2 qui était déjà la suite d’un Mystery of the sith, lui-même successeur de Jedi Knight 1, qui suivait darkforces. Ouf !… Bref, qu’est-ce que ce nouveau volet de la saga starwars nous apporte ?
Il faut d’abord savoir que le jeu se divise en deux parties : un mode solo et un mode multi joueur.
Le mode solo. Vous incarnez un jeune apprenti jedi du nom épicène de Jaden Korr. Vous débarquez sur Yavin 4 où se trouve l’académie jedi qu’a fondée Luke Skywalker. Vous vous faites un copain un peu relou (Rosh Penin) et puis Luke vous confie à un maître jedi qui n’est autre que Kyle Katarn. Eh oui, qui aurait cru que cet éleveur de banta deviendrait maître jedi un jour ? Après coup, vous effectuez des missions qui sont évidemment de la compétence de tout jedi qui se respecte : sauvetages, enquètes, captures, etc… La trame de l’histoire est dominée par l’enquête sur un mystérieux culte concernant un ancien seigneur sith mort il y a près d’un millier d’années Marka Ragnos. Ce qui vous conduira à combattre contre toutes sortes d’ennemis, dont les inévitables stormtroopers, les reborn, et vous aurez même le plaisir de revoir cette chère Tavion. Une grande innovation toutefois, l’utilisation de plusieurs nouveaux style de sabrolasers. Vous aurez la possibilité de manier, outre le traditionnel sabre laser, le double sabrolaser dit lightsaber staff et d'avoir rien que pour vous deux sabrolaser. Ainsi vous pourrez vous prendre successivement pour darth maul et Anakin dans l’attaque des clones.
Le mode solo est donc déjà intéressant et captivant à lui seul. Je passe sous silence le moteur de jeu qui est resté sensiblement le même que Jedi Outcast, si ce n’est que les textures graphiques sont légèrement plus lisses et plus affinées. Enfin, pas de quoi fouetter un fromage.
Le mode multi-player a été nettement amélioré. Déjà le fait que chaque combo, chaque coup spécial coûte des points de force, cela rend les parties d’autant plus intéressantes. On est obligé de jouer un peu plus tactique et moins bourrin. En outre, de nouveaux modes ont été créer : le duel intense, où deux joueur s’unissent pour affronter un troisième, et le mode siège où vous participez en direct à une campagne d’assaut. Vous avez la possibilité d’y incarner des soldats de l’empire, ou de la résistance.
Point commun des deux modes, vous avez la possibilité de personnaliser votre perso. Entre deux sexes et cinq espèces. Vous pouvez aussi configurer vous-même votre sabrolaser en choisissant parmi un certain nombre de model prédéfini. De nouveaux mouvements, de combos, des raccourcis pour animer votre perso en direct. Autant de possibilité qui rend jedi outcast périmé.
Seul hic à mon sens, je crois qu’on peut se demander si toutes ces améliorations aussi nombreuses soient-elles méritaient vraiment un jeu entier ? Une simple extension n’aurait-elle pas été possible, voire préférable niveau finance ? Je laisse ce débat en suspens bien que je subodore que Lucasart se repose un peu trop sur sa marque de fabrique qui fait toujours vendre. Allez, ce n’est pas grave ça. Personnellement ça ne m’ôte pas le plaisir de frager avec un bon coup de sabrolaser sur ta face et d’entendre dire « la force est avec toi ».

Edito du 24-09-2003 par Julls:


Hello !

Vous avez déjà été interviewé pour un grand journal, ou pour le journal de vingt heures sur une grande chaîne de télévision nationale ? Moi non plus, mais j’en rêve la nuit. J’aimerais tellement qu’on me demande mon avis sur plein de trucs, n’importe lesquelles. Par exemple, êtes-vous pour la mode des strings ? (euh oui…)
Pouvoir dire ce que l’on a sur le cœur, que cela se sache que les gens qui roulent dans les couloirs de bus sont des mal élevés qui ne respectent pas les autres. Méchants ! Que les contrôleurs de la RAT… font le métier le plus con de la Terre.
Même répondre à des questions plus ardues, qui font débat. Ah oui ! J’aimerais qu’on me pose des questions qui font débat. Vous me direz que quand je suis chez moi, je peux me les poser tout seul ces questions là. Oui mais c’est pas pareil. Non, c’est pas pareil et vous le savez bien. Moi, quand je parle, il n’y a personne qui m’applaudit. Je pourrais enregistrer une émission et passer en boucles les applaudissements à chaque fois que je finis une phrase pertinente, mais c’est moins naturel. A la télé, quand quelqu’un dis une blague avec le mot " caca ", tout le monde rigole et applaudit. J’ai essayé dans une réunion de travail, eh ben… bref, oublions ce moment délicat de ma vie.
Même avec des amis, si je réponds à une question, personne ne réagit. Ceci dit ça pourrait vite devenir chiant. Imaginez un repas ou à chaque fin de phrase on entendrait les rires de " Notre belle Famille ", ou les applaudissements de " Pyramides "…
Point trop n’en faut. Mais juste une fois. Peut-être que je suis comme ces gens qui veulent passer à la télé à tout prix, quitte à exhiber le nombril proéminent de leur chien Lucien. J’aimerais que l’on m’applaudisse devant des millions de téléspectateurs… Pas vous ? En attendant, il y a le fabuleux site de Tom la chem, qui frôle les audiences du Bigdil. Et pour ça encore merci et bravo. Clap ! Clap ! Clap !

See you soon

Edito du 16-09-2003 par Fralaf:


Il est revenu… Et c’est moi qu’il veut.

Il me tourne autour depuis un moment sans que je puisse le voir. Depuis le temps qu’il me tyrannise, je sais qu’il attend que je m’assoupisse pour passer à l’attaque. Il est bien plus à son aise quand il fait nuit et il sait que l’obscurité m’handicape. Je sens sa présence, juste à ma droite, mais je ne peux rien contre lui. Il est trop rapide et c’est un as de la dissimulation.

Surtout, ne pas fermer mes yeux. Cette nuit encore je m’en sortirai indemne. Enfin, j’espère…

Mais même si je m’en sors, il reviendra demain et les jours suivant, jusqu’à ce que le sang coule. MON sang. Ca va faire quatre nuits que je n’ai pas fermé l’œil. Je suis à bout de nerfs. Pourtant, il continue à s’amuser avec : il s’approche puis se replie à couvert. Il passe dans mon champ de vision pour que je sache qu’il ne me laissera pas tranquille.

Bon, ma décision est prise : Demain matin, j’irai acheter une bombe insecticide !

Edito du 14-08-2003 par Pitchoune:


Nous voici dans la seconde moitié de ce beau et caniculeux mois d'Août dont nous pourrons parler à nos petits enfants.
Mais voilà que trotte dans nos têtes un petit air bien connu, une rengaine qui nous fait voir la vie autrement et nous souffle une vague de renouveau : je veux parler de la Rentrée.
Bien sûr, c'est complètement con ce que je vous dis là, puisque pour nous, adultes actifs, jeunes cadres dynamiques et chercheurs d'emplois, la rentrée, le mot en lui même n'a plus raison d'être ...
Pourtant vous ne pouvez pas nier que vous y avez pensé. Cette excitation des nouveaux jours à venir, cette morosité des nouveaux devoirs à accomplir, ce petit souffle d'enthousiasme et en même temps ce pincement d'appréhension.
Bref, tout est en place,il nous reste encore quelques semaines avant octobre (où là c'est sûr, on a vaincu "la rentrée" et elle n'y reviendra plus ! ). Il nous reste quelques semaine donc, pour ce renouveau, cette "rentrée" dans la matière, ce changement puissant et impérieux à réaliser. Cette douce impatience, il va falloir la dompter jusqu'à l'étincelle et la découverte :

L'IDEE


Une idée de génie ou un truc à la con, qu'importe, il nous faut tout mettre en oeuvre pour que cela se fasse. Du changement que diable ! C'est ce que nous impose la grande rentrée, et c'est à nous de choisir qu'elle en sera la teneur. C'est maintenant, laissez vous entrainer par cette vague après laquelle rien n'est pareil, et agissez, bondissez, lancez vous, vous n'avez plus le choix !
Ou plutot, vous avez le choix de vous réaliser, ou d'arriver au 1er octobre sans avoir oser, et de penser à cet edito avec dans la bouche, le gout amer de celui qui regrette ...

Edito du 26-05-2003 par Alex:


Ah lala ! Les fautes d’orthographes. Qu’est-ce c’est pénible ! On vous juge là-dessus : « oui, lui il sait même pas écrire ! Quelle tache ! »

Bon c’est vrai qu’il y a des fautes vraiment bêtes. Mais cela vient de la mauvaise habitude de l’écriture texto. Je ne parle pas pour le cas de l’adolescent attardé qui dans un éclair d’intelligence non contrôlée arrive parfois a constituer une phrase complète avec sujet verbe et complément sans faire de faute d’accord ou de liaison, plus dur ça. Exemple : « fo que je voye s’te film, ces deux la ball ! ». Vous avez compris la fin? Pas moi.

Bon, revenons à notre bonne vieille orthographe. Pour simplifier et éviter les fautes, je propose que nous adoptions tous l’écriture phonétique. Il reste à savoir bien s’exprimer et le tour est joué. Vous voulez un exemple ? Voila : [ge vü ün film ièr, setè matrix. Ge vrèman eme. Mèm si gë le truve ün pë conplike a conprandr. Gë vu lë rëcomand]. Alors ? Convaincu ? Il suffit de transcrire phonétiquement tout ce que l’on dit. Bon il faudrait un clavier avec les symboles de l’API (alphabet phonétique international). Cela permettrait surtout de réformer l’orthographe française. Et oui, c’est un autre de mes combats. Après les comics, la langue française. Oui, oui je sais ; on m’appelle espoir boy.
Pourquoi réformer notre orthographe ? Parce qu’elle est désuète, tiens ! C’est une bonne raison non ? Pourquoi elle est désuète ? Ah c’est une bonne question, tiens voici un carambar. Va jouer ailleurs maintenant. Non, sérieusement, je vous donne un exemple parmi les mille incohérences de la langue françoise. Le verbe dompter, prononcez [donte] et non [donpte]. D’où vient le [p] ? D’une faute d’un copiste du moyen age. Si, je vous assure ; regardez son étymologie : dompter vient du latin domitare. Où vous voyez un p ici ? Il n’y en a jamais eu !
Alor cessoyons d’en rester en la vieulle langue françoise, laissoyons derrois nos istes aberrations qui eure faict la beauté de nostre anciene language. Mais jactons nos en l’ante por une plus grande modernisation.

Attention, c’est n’est pas parce que je veux réformer l’orthographe française que je veux dévaluer sa langue. Il faut s’efforcer désormais de bien s’exprimer. Ce que tout le monde fait en général. Sauf évidemment une certaine génération qui n’est pas encore arrivé à sa maturité. Ziva, t’voi c’que j’veu dir ?

La langue est à la rhétorique ce que les idées sont à la philosophie. C’est son armature, son squelette. Respectons là.
Sermo finitus.

Edito du 10-05-2003 par Alex:


Il y a un problème dont je voudrais vous faire part : les comics.

Récemment (ça remonte un peu quand même), superman a été relooké. Après plusieurs essais, les concepteurs se sont arrêtés sur le mal fameux electric superman dit blue sup ou encore the new superman.
Il est vrai qu’alors il ne méritait plus son titre d’homme de fer. Les balles ne rebondissaient plus sur son torse mais passaient carrément au travers. Il avait acquis des pouvoirs énergétiques. Il ne volait plus mais utilisait un système de téléportation instantané qui le faisait zigzaguer dans les airs à la vitesse de la lumière. En utilisant le spectre lumineux, il pouvait changer d’apparence. Il n’était plus sensible à la kryptonite ni aux rayons du soleil rouge. Bref, des pouvoirs complètement modifiés, dont la limite n’a pas pu être exploitée vu que les créateurs sont revenus illico au sup des origines après avoir dû faire marche arrière rapidement devant la désapprobation générale et immédiate des fans qui, conservateurs comme ils savent l’être parfois, ont poussé un cris de détresse et ont appelé au boyscout… heu, boycotte de la série, des pouvoirs donc modifiés et par conséquent un nouveau look.
Finie la cape rouge, au panier le « S » rouge et jaune (sur du bleu, ça tape bien). Il y a une chose que je regrette dans le fait qu’on soit revenu à la première version de sup : le slibard !!! Cet horrible et choquant slip rouge posé sur un collant bleu. Superman le porte depuis sa création dans les années 40. Personne ne s’offusque sur ce point. Pourtant cela fait plus de 60 ans que kali (je l’appel par son petit nom car je l’aime bien quand même) arbore cette panoplie du parfait super héros ringard et périmé. Vite, c’est urgent, vous les concepteurs de comics, faites quelque chose. Modifier tous les super héros qui ont des costumes à slibard. A bas le slip ! A bas le slip !! Non ceci n’est pas un slogan pour l’exhibitionnisme !
Je dois admettre qu’à ce sujet je ne trouve satisfaction que dans les univers ultimate. Enfin des look modernes, plus de slip, des coiffures non laquées, des pouvoirs pas trop déjantés et des scénars non surannés. Tiens, c’est un peu le concept de ce site. Un site ultimate. Vive l’ultimate site de Tom La Mèche où il n’y pas de slip qui traîne.

Edito du 09-02-2003 par Tom La Meche:


Bon, c'est pas que ce soit réellement utile, ni même fondamental, et sans doute que la plupart des sympathiques passants passeront sans le lire, mais je voudrai laisser un message à tout ceux qui me demandent des trucs, parfois véritablement étonnant, parfois même, comment dire, à la limite de l'halucination passagère.

Bon, je vous donne un exemple pour que vous compreniez bien les tenants et les aboutissants de la question. Enfin plûtot une métaphore, une image, le genre de truc qui fait réfléchir et qu'après on se dit, "à ouais pas con, j'avais pas vu ça comme ça". Donc l'exemple : imaginez un peintre qui peint la nature. Genre nature morte, ou encore un, paysage printanier. Imaginez ensuite un gars qui passe, et voyant son oeuvre lui demande comme ça, qu'il lui demande : "Hé, ho, dites voir c'est jolie les arbres là. Vous êtes fort en arbre. Vous pourriez pas me construire une petite cabane en bois ?"

Ben pour le site que vous découvrez sur votre écran favoris, c'est pareil, sauf que le peintre c'est moi et que le passant c'est des gars comme vous qui me demande de faire leur cabane en bois.

Donc je voudrai pousser un cri, ou tout du moins infirmer certaines idées fausses : je ne ferai pas votre devoir de math, je ne ferai pas un programme en C pour votre projet d'étude, je n'ai pas de lien avec des dessinateurs professionnels ( ou si peu ), je ne vous trouverai pas un job dans l'édition de BD ou dans l'informatique, je ne mettrai pas une pub pour des sites porno, ou pour des soirées parisiennes, ou pour un casino, je ne traduirai pas ce site dans tous les dialectes du monde, je ne vous enverrai pas des scans complets de mes BD favorites, je ne ferai pas le poirier tous les matins, je ne regarde pas la télé, je ne participerai pas à un débat sur Arte, encore moins sur FR3 et certainement pas sur une chaîne cablée qui passe des films olé olé, je ne vous donnerai pas 100 balles et je n'envoie pas des virus à tout le monde.

Par contre, si vous voulez m'envoyer un chèque, c'est possible.

Edito du 20-12-2002 par Fralaf:


Ah ! Voici revenu le temps des préparatifs de noël… Les magasins sont remplis de monde cherchant la jolie petite boule qui viendra parfaire la décoration de leur charmant domicile déjà camouflé sous 750 mètre de guirlandes multicolores et clignotantes. Dans la chaude ambiance qui règne alors, il arrive que 2 ménagères s’étripent avec élégance pour avoir le dernier Père-Noël (pas le pernot L, la bouteille de pernot grand format, mais le gros barbu qui s’habille en rouge) en plastique blanc qui bouge le bras en faisant « Oh-oh-oh ! »
Il y a aussi des gens qui se mettent à se battre dans les boutiques parce qu’ils se font bousculer… Je ne comprends pas, les magasins sont juste encombrés de 4 fois plus de marchandise (et ce que les marchands disent, il faut l’écouter) et de décorations que d’habitude et les gens sont seulement 3 fois plus nombreux à faire leurs achats. C’est peut-être parce qu’ils sont déprimés (des primés à quels concours, ça, on sait pas) à force de chercher désespérément (et des zespéréments, ils peuvent en chercher…) des idées de cadeaux pour leurs proches.
Quand tous les préparatifs sont faits, on peut aller festoyer : Escargots, huîtres, saumon, foie gras et autres mets délicieux mais pas vraiment faciles à digérer. Mon chalenge à moi, c’est de ne pas être malade. L’année dernière j’avais essayé en ne buvant pas d’alcool. Cette année, je vais essayer de moins manger… A force de réduire mon menu (qui finira par vraiment être menu), j’ai bien peur d’arriver à un jambon-purée pour le réveillon de 2004 !
Oui, c’est vraiment bien les fêtes de fin d’année…
Voilà, passez de bonnes fêtes de fin d’année

Edito du 01-10-2002 par Fralaf:


Vous savez quoi ? je me suis acheté récemment un nouveau livre de poche. Toute un aventure…

Après avoir trouvé le livre que je voulais (c'est facile, généralement il se trouve sur l'étagère rasant le sol dans le seul rayon qui est surpeuplé. Bref, un parcours du combattant, mais ce n'est pas grave car je suis un battant). j'arrive à la caisse avec mon argent de poche (des euros. Il n’y a que les Anglais pour payer les livres en livres !) et le livre (de poche lui aussi) pensant que c'était dans la poche. La transaction s'opère (elle a fait des études de médecine).
- Un p’tit sac môssieur ?
- Merci ça va aller…(Quel beau dialogue, n’est-ce pas)
« Pourquoi avoir refusé le sac ? » me demanderez-vous. Pour la simple et bonne raison que le « p’tit sac » était 5 fois plus grand que le livre (on aurait put y mettre des roses, ça aurait été un saccharose…)
Et en partant, je décide de mettre mon livre dans ma poche... Pas moyen. Ca à beau être un livre de poche, il ne veut pas rentrer dedans. Il aurait fallu que je sois un kangourou. Ou alors que je me taille moi-même un pantalon avec des poches plus grandes, mais là, j'y serais de ma poche et ça m'empêcherait de dormir (imaginez ma tête avec des poches sous les yeux...). Donc, puisqu'il n'y avait pas à tervi... tergi... à hésiter (je connais ma poche comme... heu, ben comme ma poche), le livre ne rentrerait pas, je suis reparti le livre et la situation bien en main.

Je vous raconterai bien aussi la fois où je suis allé m'acheter une lampe de poche (pour pouvoir lire mon livre dans ma poche), mais vous allez penser que je n'ai pas ma langue dans ma poche...
Bon, avant de vous laisser aller fouiner (on dit surfer ? ah, désolé) sur le merveilleux site de Tom La Mèche, j'aimerais que nous lancions tous ensemble un appel pour que les tous les éditeurs se mettent d'accord avec les fabricants de prêt-à-porter pour utiliser le même format de poche !!